jeudi 19 septembre 2019

Des personnages qui se croisent dans différentes histoires ?

Vous vous rappelez de Damien ? Le beau-frère de Jessica ? (dans A contretemps)

Au chapitre 7, on découvre qu'il a un rhume persistant...


Et bien, si vous voulez savoir comment se déroule son rendez-vous chez le médecin, c'est dans le chapitre 3 de Derrière la porte du médecin.



Êtes-vous observateur ?
Sur cette photo, vous découvrirez aussi un petit clin d’œil à mon premier roman (Infernale Angélique)

lundi 16 septembre 2019

A contretemps : épisode 53


Le lendemain matin, Jessica se tenait prête. Elle avait rassemblé ses affaires dans les sacs que sa sœur avait abandonné au fond de son armoire. Elle avait soigneusement rangé dans sa poche les quatre analgésiques que lui avait remis l’infirmier la veille.
- Pour tenir jusqu’à ce que votre pharmacien vous livre ce qu’il y a sur cette ordonnance.
Le papier couvert de hiéroglyphes incompréhensibles du médecin avait aussitôt rejoint les comprimés derrière la fermeture éclair de son pantalon de sport. Elle le remettrait à Diane, afin qu’elle fasse un léger détour en la ramenant à la maison.

Enfin, des pas familiers résonnèrent dans le couloir. La femme à la jambe plâtrée se leva en prenant appui sur ses béquilles. Quand son accompagnatrice poussa la porte, les deux sœurs se trouvèrent face-à-face. L’aînée lâcha son torrent de parole :
- Désolée pour le retard, mais je ne sais pas quelle mouche a piqué mes enfants, jamais leur surnom d’affreux ne leur a aussi bien correspondu.

Elle saisit les sacs par la poignée et repart dans l’autre direction, sans interrompre son récit.
Image par Michael Gehlert sur Pixabay>
- J’ai surpris Florian le visage couvert de mousse à raser de son père. Mon cri d’étonnement a alerté Damien. Tu n’imagines pas sa tête quand il a découvert que son fils de quatorze ans a vidé l’intégralité de sa bombe pour éliminer un poil d’un demi millimètre qu’il croyait avoir aperçu entre sa narine gauche et sa lèvre supérieur…

Jessica n’écoutait plus. Elles passaient devant la chambre de Madeleine et toute l’attention de la cadette était focalisée sur l’entrebâillement de la porte qui lui permettrait peut-être un dernier clin d’œil à la femme qui l’avait faite voyager dans le temps pendant qu’elle souffrait. Malheureusement, la vieille dame était hors de vue. A cloche-pied, Jessica poursuivit son chemin sans ralentir.
- Yvon lui aura donné mon petit mot, c’est sûr.
Ses pensées franchirent ses lèvres sans qu’elle le réalise.
- Que dis-tu ? Qu’est-ce qui est sûr ?

Diane la tira de ses réflexions. L’aînée scrutait sa sœur comme une mère qui aurait pris son enfant en flagrant délit de gros mot et qui le défierait de répéter. Jessica trouva vite une parade pour ne pas devoir avouer qu’elle s’était attachée à quelqu’un.
- Je disais qu’avoir des mômes, c’est dur.
- Ce n’est pas ce que j’avais compris, mais avec ton habitude de marmonner dans ta barbe…
Jessica n’avait pas envie de discuter. Il fallait relancer le train du blabla de sa grande sœur au plus vite :
- Je te rappelle que, actuellement, la barbe pousse plus sur le menton de ton fils que chez moi.
- Rah là là, ne m’en parle pas ! Heureusement Jérémie reste dans son monde. A l’heure du départ pour l’école, il était toujours en pyjama à assembler les pièces de je ne sais quel engin spatial.

Elles montèrent dans l’ascenseur. Diane posa les bagages et glissa quelques mèches de cheveux fugueuses derrière ses oreilles.
- Et je ne t’ai pas parlé de la robe de princesse de Flora…
Une voix-off lui cloua le bec :
- Niveau zéro.

Jessica enclencha la marche arrière pour sortir de la cabine sans trop de manœuvre. Oups, elle n’avait pas encore pratiqué cet exercice ! Sa sœur, affairée avec les sacs, ne vit que la béquille lui raser le visage avant d’atteindre le sol avec fracas. Immédiatement, Diane se redressa et chercha sa protégée du regard. Elle la retrouva en équilibre précaire, accrochée d’une main au mur, la jambe blessée à l’horizontal et le haut du corps cherchant à stabiliser la situation. L’aînée lui porta secours elles rejoignirent le hall d’entrée sans encombre.

Quand les portes automatiques du bâtiment s’ouvrirent devant elles, Jessica prit une profonde inspiration. Enfin de l’air normal ! De l’air qu’elle avait l’habitude de respirer, de l’air pollué certes, mais de l’air non-traité et non-tempéré. Juste de l’air quoi !
La douceur de ce printemps l’enveloppa.
Elle avança de quelques mètres, puis s’immobilisa

Le soleil caressa sa joue. Elle ferma les yeux pour profiter pleinement de cet instant. Ses retrouvailles avec cet extérieur avaient un goût de liberté, un parfum de bien-être et, malgré tous les bruits de la rue, la musique de la sérénité.

Diane avait chargé la voiture et l’attendait.





jeudi 12 septembre 2019

1er commentaire sur mon livre Derrière la porte du médecin

Coucou Myriam,

Je pense à toi depuis hier car j'ai fini Derrière la porte du médecin.

J'ai beaucoup aimé, avec la seule envie de pouvoir en savoir plus sur chacun de tes personnages.

Suspens, humour, récits de moments et d'histoires de vie, tout y est !

Continue à écrire !

lundi 9 septembre 2019

A contretemps : pour se souvenir de ce qu'il s'est passé avant la pause estivale


 



Pour bien reprendre après la pause estivale, et pour ceux qui nous rejoignent en cours de récit, voici un petit résumé des … 52 premiers épisodes.


Jessica vit seul avec son chat Taksin, un siamois indépendant, câlin qu’avec sa maîtresse. La trentenaire, cadre dans une grande entreprise de télécommunication, est violoncelliste à l’opéra de sa ville. 

 
Sportive, elle part courir tous les matins. Malheureusement, ce jour-là, elle rate la dernière marche de son immeuble et se retrouve étalée de tout son long sur le trottoir. Une douleur à la jambe l’empêche de se relever. Un joggeur lui porte secours et appelle une ambulance. chapitre 2

En sortant de radiologie, le verdict tombe : triple fracture de la cheville. Son programme ne prévoyait pas l’hospitalisation, ni la chirurgie et encore moins les mois d’immobilisation. Perdre son indépendance et bousculer sa vie bien réglée se révèle être une véritable tragédie pour Jessica. Sa sœur Diane tente de lui remonter le moral. chapitre 13

 
Durant son séjour à l’hôpital, elle crée un lien particulier avec un infirmier, Yvon, qui compose avec son caractère de camélidé, ainsi qu’avec Emmanuel, le technicien de la salle de réveil qui joue du Jazz dans un bar. chapitre 27

Plutôt solitaire, la jeune femme accidentée laisse entrer dans sa chambre une ancienne meneuse de revue, hospitalisée pour une clavicule cassée. Cette vieille dame, qui s’ennuie dans la chambre voisine, vient lui raconter ses aventures. Cela permet à Jessica de mieux supporter ses douleurs. épisode 38

 
Pressée de retourner chez elle, elle s’exerce à retrouver son indépendance : prendre sa douche seule, apprendre à monter les escaliers avec ses béquilles, … La première fois qu’elle mange assise à table, elle aperçoit par la vitre un homme suspect. Celui-ci sort d’une étrange échoppe et lève les yeux vers sa fenêtre. Jessica, terrorisée, se cache tant bien que mal. chapitre 47


Cet inconnu, Lucien Durand, n’est autre qu’un représentant des produits Dentel, spécialisé dans les accessoires pour les cabinets dentaires. Nous ne savons pas encore grand-chose de lui, si ce n’est que sa mère l’a forcé à suivre une psychothérapie. Ce soir-là, il va manger une pizza chez une personne à qui il ment et, chez son dernier client, il a repéré une jolie patiente, Madame Sangil, qu’il recherche activement sur le net. chapitre 52


Je vous propose de découvrir la suite, ici-même, tous les lundis dès la semaine prochaine.

dimanche 8 septembre 2019

Les premiers envois en cours : n'hésitez pas à commander !






Voici le lot qui partira demain.

Si vous voulez votre exemplaire papier, contactez-moi (myriam.supplicyAROBASEbluewin.ch).

Autrement, rendez-vous sur Amazon

samedi 7 septembre 2019

Sortie officielle : Derrière la porte du médecin

Pour ceux qui ne peuvent pas venir à la verrée entre 16h et 18h aujourd'hui, vous avez deux possibilités pour obtenir mon livre :


  • une version numérique ici à 2,99 euro
  • une version papier en envoyant votre adresse à myriam.supplicy(arobase)bluewin.ch
    17 euro/chf y compris les frais de ports
    Possibilité de payer par paypal ou versement bancaire

vendredi 6 septembre 2019

Couverture de derrière la porte du médecin

Petit rappel pour ceux qui ont raté une publication d'août :

Samedi sort officiellement Derrière la porte du médecin, dont voici la couverture :




La version numérique existe déjà chez un géant de la distribution du livre...
La version papier n'est disponible qu'en passant par moi.
Contactez-moi par mail myriam.supplicy"arobase"bluewin.ch